SodaStream construit un dispositif marin massif pour recueillir les déchets plastiques de l’océan au large du Honduras

Le PDG Daniel Birnbaum dirige 300 cadres dirigeants SodaStream du monde entier, des enfants de la région et des ONG environnementales pour nettoyer la mer des Caraïbes et le littoral de Roatán   

AIRPORT CITY, Israël, 15 octobre 2018 /PRNewswire/ — SodaStream International Ltd. (NASDAQ : SODA) a annoncé aujourd »hui le lancement de la « Holy Turtle » (Sainte Tortue) – un engin océanique massif conçu pour nettoyer les déchets plastiques en pleine mer. Le dispositif innovant sera initialement piloté aujourd »hui en mer des Caraïbes, au large de Roatán, au Honduras, dans le cadre d »un grand nettoyage dirigé par le PDG Daniel Birnbaum. C »est la toute première fois qu »une entreprise commerciale entreprend un nettoyage physique de déchets en pleine mer. La délégation de nettoyage de SodaStream est constituée de 150 cadres dirigeants SodaStream de 45 pays, des spécialistes environnementaux internationaux, l »ONG Plastic Soup Foundation et des centaines d »enfants de 7 écoles de la région avec des représentants du gouvernement local Hondurien.

La « Holy Turtle » est une unité flottante de 1 000 pieds de long conçue pour être tractée délicatement par deux navires sur des kilomètres de pleine mer. Le dispositif est spécialement conçu pour capturer les déchets flottants tandis que ses grands trous d »aération agissent pour protéger la faune sauvage. La conception du dispositif a été inspirée des systèmes de confinement de pétrole et a été développée par ABBCO en Floride, aux États-Unis, des experts de premier plan en confinement du pétrole.

L »initiative Roatán de SodaStream a été inspirée par une vidéo filmée par Caroline Powers en octobre 2017 et diffusée par la BBC, illustrant la photographie sous-marine d »un amoncellement de déchets flottants au large de la côte de Roatán aux Caraïbes. Bouleversé par cette vidéo inquiétante, le PDG de SodaStream, Daniel Birnbaum, lui-même un officier de la marine et un skipper expérimenté, a pris l »initiative de chercher une solution pour nettoyer ces déchets flottants. Birnbaum a déclaré, « Nous ne pouvons pas nettoyer tous les déchets plastiques de la planète mais nous devons chacun faire tout ce que nous pouvons. Le plus important est de nous engager à cesser d »utiliser du plastique à usage unique. »

La pollution plastique recueillie par la « Holy Turtle » sera utilisée pour créer une exposition dans le but de sensibiliser et d »éduquer les consommateurs du monde entier sur la réduction de la consommation de plastique à usage unique sous toutes ses formes, y compris les gobelets, les pailles, les sacs et les bouteilles en plastique.

La mission de quatre jours SodaStream au Honduras engage la participation des enfants de 7 écoles locales qui, non seulement travailleront avec les cadres dirigeants de SodaStream, mais recevront également des séances d »éducation prodiguées par des experts environnementaux pour devenir ambassadeurs pour l »environnement au sein de leur communauté. Les intervenants invités sont Maria Westerbos, fondatrice de la Plastic Soup Foundation ; Chris Jordan, photographe d »art célèbre pour avoir capturé « Albatross », un reportage visuel puissant sur la tragédie environnementale poignante qui se joue sur Midway Island dans le Pacifique ; Laura Leiva, chercheuse dans le domaine des plastiques marins au Alfred-Wegener Institute for Polar and Marine Research en Allemagne ; Elena Gonzalez, co-fondatrice du Bay Island Coastal Clean-up et Mishelle Mejia, consultante en durabilité et RSO.

« Plus de 8 millions de tonnes de plastique entrent dans la mer chaque année. Ce plastique ne disparait pas. Il se fragmente en particules minuscules, flotte dans l »océan, menace la vie marine et finit par aboutir dans notre chaîne alimentaire », a déclaré M. Birnbaum. « Nous devons tous joindre nos efforts pour réduire l »utilisation de plastique à usage unique et nous engager à changer nos habitudes et réutiliser. Ca dépend de nous. »

Pour obtenir l »ordre du jour complet et un complément d »information, rendez-vous sur www.roatan2018.com.

À propos de SodaStream
SodaStream, la marque numéro 1 mondiale d »eau gazeuse (en termes de volume consommé), a récemment annoncé son acquisition par PepsiCo (NASDAQ : PEP) pour 3,2 milliards USD (dont la clôture est prévue vers fin 2018). SodaStream permet aux consommateurs de transformer facilement l »eau du robinet en eau gazeuse et en eau gazeuse aromatisée en quelques secondes. En rendant l »eau ordinaire amusante et attrayante à boire, SodaStream aide les consommateurs à boire plus d »eau. Les machines à eau gazeuse SodaStream offrent une solution de remplacement hautement différenciée aux consommateurs de boissons gazeuses ou gazéifiées en bouteille ou en canette. Les produits favorisent la santé et le bien-être, sont respectueux de l »environnement, efficaces en termes de coûts, et sont personnalisables et amusants à utiliser. Les produits sont commercialisés dans plus de 80 000 magasins de détail dans 45 pays. Pour en savoir plus sur la façon dont SodaStream rend l »eau plus attrayante, suivez- nous sur  Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram et  YouTube ou visitez  www.SodaStream.com.

 

Photo – https://mma.prnewswire.com/media/765362/HolyTurtle.jpg 
Logo – https://mma.prnewswire.com/media/636193/SodaStream_Logo.jpg

Jennewein Biotechnologie GmbH annonce l »acquisition des anciennes installations d »Arthus Mineralspring Company à Bad Hönningen (Rhénanie-Palatinat) afin d »accroître la production d »oligosaccharides du lait humain (OLH). « Nous recherchions depuis un certain temps un site adéquat pour monter une usine intégrée de fermentation et récupération d »OLH, qui soit à proximité de notre site actuel de Rheinbreitbach », déclare Stefan Jennewein (PDG et co-fondateur de Jennewein Biotechnologie). « Avec l »expansion de notre portefeuille OLH et le développement de notre gamme de produits OLH, nous avons besoin d »au moins cinq nouvelles lignes de fermentation et récupération. » Benedikt Engels (directrice de l »exploitation de Jennewein Biotechnologie) ajoute : « Avec cette nouvelle usine, nous serons en mesure de produire davantage d »OLH et d »élargir ainsi notre portefeuille actuel de deux produits (2′-fucosyllactose et lacto-N-néotétraose) à cinq autres (3′-fucosyllactose, difucosyllactose, lacto-N-tétraose, 6′-sialyllactose et 3′-sialyllactose). » La nouvelle installation intégrée traitera la fermentation et la récupération et fabriquera des produits OLH séchés par pulvérisation. Jennewein Biotechnologie prévoit de construire des lignes de production distinctes pour la fabrication de chacun des nouveaux produits OLH. « Avec des fermentateurs de plus de 200 m[3] chacun, la nouvelle usine deviendra l »une des plus grandes installations de fermentation d »Europe centrale », ajoute pour sa part Stephan Michel (directeur financier de Jennewein Biotechnologie).

À propos de Jennewein Biotechnologie : 
Jennewein Biotechnologie est une entreprise internationale de premier plan, spécialisée dans les biotechnologies industrielles, qui propose une vaste gamme de produits dans le domaine complexe des oligosaccharides du lait humain (OLH) et des monosaccharides rares. L »entreprise fabrique un vaste portefeuille de produits OLH innovants comme le 2 »-fucosyllactose, le 3 »-fucosyllactose et le lacto-N-tétraose. Ces sucres rares sont utilisés dans l »industrie alimentaire (particulièrement le secteur des préparations de lait pour nourrissons), l »industrie pharmaceutique et l »industrie cosmétique. Le processus de fabrication implique des techniques de fermentation de pointe. En 2015, l »Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) a accordé à Jennewein Biotechnologie une licence pour commercialiser le 2 »-fucosyllactose aux États-Unis. Cela s »est suivi en 2017 par une autorisation de commercialisation au sein de l »Union européenne dans le cadre du règlement relatif aux nouveaux aliments

Contact pour la presse :
Dr Bettina Gutierrez
bettina.gutierrez@jennewein-biotech.de
+49-02224/98810797

RHEINBREITBACH, Allemagne, October 8, 2018 /PRNewswire/ —

Les producteurs de bière, vins et spiritueux sont des partenaires actifs et motivés dans l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies (ONU)

  • Les membres de l’IARD soutiennent déjà les ODD de l’ONU via une large gamme d’initiatives
  • En partenariat avec d’autres producteurs, ils exercent un impact positif sur des milliers de communautés
  • Les membres de l’IARD sont déterminés à en faire plus et ont un rôle significatif à jouer pour atteindre les ODD

L’ONU a intégré le partenariat au centre des ODD et continue de souligner le rôle important que peut jouer le secteur privé dans le cadre d’une approche multisectorielle.

     (Logo: https://mma.prnewswire.com/media/715226/IARD_Logo.jpg )

Les entreprises peuvent générer des idées plus audacieuses et un plus fort impact grâce à leur investissement, leur expertise unique, leur technologie, leur portée et leurs données. Les membres de l’IARD, des producteurs de bière, vins et spiritueux  de premier plan, sont déterminés à participer à ce mouvement de changement positif visant à promouvoir un développement durable pour tous.

Le Partenariat pour le progrès sur les ODD examine les travaux des membres de l’IARD qui ont réalisé un changement significatif à travers le monde, focalisant sur les domaines clés de la lutte contre la consommation nuisible d’alcool, l’amélioration de la santé, la réduction de l’impact environnemental, la promotion de la croissance économique et la réduction des maladies non communicables (MNC). Leurs efforts collectifs ont exercé un impact positif sur des milliers de communautés dans plus de cent communautés de la République dominicaine à l’Inde.

Henry Ashworth, PDG de l’IARD, a commenté en ces termes : « Ce rapport, et les exemples qu’il contient, soulignent le progrès qui peut être réalisé grâce à des partenariats significatifs entre les entreprises, les ONG et les gouvernements en matière d’atteinte des Objectifs de développement durable.

« Toutefois, les partenariats fructueux ne peuvent prospérer qu’en présence d’un secteur commercial large et responsable capable de jouer son rôle et d’aider les autres à jouer le leur.

« Une approche pansociale est essentielle pour assurer un développement durable au niveau local, national et global et nos efforts collectifs peuvent aller beaucoup plus loin si nous passons d’un programme partagé à des solutions partagées.

« En développant une réponse unie et collaborative incluant les producteurs de bière, vins et spiritueux en tant que partenaires égaux, nous pouvons trouver des solutions aux MNC et répondre aux objectifs établis dans les ODD. »

Les membres de l’IARD sont des partenaires actifs dans l’atteinte des ODD :

  • Tous les membres de l’IARD sont engagés à réduire la consommation nocive d’alcool grâce aux Engagements des producteurs * Parmi les réalisations clés des cinq dernières années, citons :
    • 345 programmes de prévention de la conduite en état d’ivresse opèrent en moyenne chaque année (entre 2014 et 2017)
    • Plus de 6 millions de mineurs sont atteints via des interactions en face à face (entre 2015 et 2017)
    • Une augmentation de 66 % des initiatives de vente de détail responsable locales par an (entre 2013 et 2017)
  • De nombreux membres de l’IARD ont également rejoint BIER (Beverage Industry Environmental Roundtable). Collectivement, les membres de BIER ont réduit de manière significative leur utilisation d’énergie et d’eau. En 2015, les membres de BIER ont utilisé 69 milliards de litres d’eau de moins en 2015.
  • Contribution économique. En tant que producteurs de bière, vins et spiritueux de premier plan, les membres de l’IARD sont des contributeurs à l’activité économique dans le monde entier. Globalement, la valeur de l’industrie des boissons alcooliques se chiffre à 1,4 billion USD et ce chiffre inclut des millions d’entreprises des secteurs de l’agriculture, de la production, de la distribution, du détail, de l’hôtellerie et du tourisme.
  • Les membres de l’IARD reconnaissent que le développement économique doit être durable et socialement responsable et c’est pourquoi ils sont tous signataires du Pacte mondial des Nations Unies.

L’International Alliance for Responsible Drinking (IARD) (Alliance international pour une consommation d’alcool responsable) est une organisation à but non lucratif dont la mission est d’apporter des solutions à la consommation nocive d’alcool et de promouvoir une consommation d’alcool responsable chez ceux qui choisissent de boire. L’IARD bénéfice du soutien d’entreprises membres de tous les secteurs de l’industrie règlementée de l’alcool- bière, vins et spiritueux – dans leur objectif commun qui est de contribuer à la solution de réduction de la consommation nocive d’alcool. Pour en savoir plus sur notre groupe et sur ce que nous faisons, rendez-vous sur http://www.iard.org.

LONDRES, July 6, 2018 /PRNewswire/ —

Utilizzando il sito, accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra. maggiori informazioni

Questo sito utilizza i cookie per fornire la migliore esperienza di navigazione possibile. Continuando a utilizzare questo sito senza modificare le impostazioni dei cookie o cliccando su "Accetta" permetti il loro utilizzo.

Chiudi